Dessalement

Une solution clé pour lutter contre la pénurie d’eau.

 

Avec plus de 50 ans d’expérience, et fort de nos technologies et de notre savoir-faire en dessalement, nous accompagnons les municipalités et les industriels du monde entier dans la mise en œuvre de leurs stratégies de dessalement. De la spécification des paramètres procédé à la sélection des matériaux et à la mise en œuvre des technologies, nous avons développé des solutions de dessalement efficaces et rentables basées sur des technologies avancées au profit de nos clients.

 

Le dessalement permet de transformer l’eau de mer en une ressource vitale et exploitable. L’eau de mer couvre 71 % de la surface de la Terre et représente 97 % du volume d’eau de la planète 

Le dessalement de l’eau de mer est une réponse de plus en plus fréquente au problème de raréfaction de la ressource ; il garantit l’approvisionnement en eau même en périodes de sécheresse ou dans les régions arides.

Dans les régions exposées à un stress hydrique, les usines de dessalement offrent aux communautés côtières de nombreux avantages :

  • Accroître et compléter les ressources en eau disponibles avec une eau douce de qualité.
  • Assurer un approvisionnement en eau constant durant les épisodes de sécheresse ou dans les milieux désertiques.
  • S’affranchir de la nécessité d’importer de l’eau douce.

Assurer la fiabilité de l'approvisionnement en eau grâce au dessalement

Le dessalement est une solution alternative pour accroître les ressources en eau disponibles. Dans certaines régions du monde, il constitue la seule source d’eau accessible.

Nos filiales spécialisées SIDEM et Entropie sont des leaders mondiaux reconnus du dessalement thermique et par osmose inverse. Elles fournissent des services d'experts en conception, ingénierie, approvisionnement, construction, mise en service, exploitation et maintenance. Nous proposons également des unités standard de dessalement et des solutions d'eau mobiles qui peuvent être déployées de façon temporaire ou en cas d'urgence.

maintenance veolia white picto

Flexibilité

  • Flexibilité d’exploitation et de maintenance.
  • Compatibilité et complémentarité des équipements.
veolia business agreement white picto

Simplicité

  • Offre globale.
  • Ouvrage commun à la prise d’eau de mer et au rejet des saumures.
veolia environment white picto

Une offre unique sur ce segment

  • Optimisation des coûts.
  • Faible impact environnemental.

Procédés utilisés en dessalement

Reverse osmosis desalination

L’osmose inverse (OI) consiste à faire passer de l’eau sous pression au travers d’une membrane qui retient le sel et les impuretés. Les procédés de séparation membranaire sont utilisés dans les cas suivants :

  • Dessalement de l’eau de mer.
  • Production d’eau de procédé et d’eau potable.
  • Polissage et déminéralisation de l’eau d’alimentation des chaudières et de l’eau à usage pharmaceutique.
  • Rénovation et recyclage des effluents industriels et municipaux.
  • Système intégré « zéro rejet liquide ».
     

Dessalement thermique

Les procédés de dessalement thermique conviennent mieux pour traiter l’eau et les flux de procédés à teneur élevée en sels dissous, car la pression à appliquer dans le cas d’un système membranaire serait excessive.


Le cas échéant, l'utilisation d'une source d'énergie peu onéreuse, comme celle disponible dans les centrales de cogénération, offre l’avantage de réduire les coûts énergétiques. Une autre option consiste à utiliser des systèmes d’évaporation sous vide à basse température et à haut rendement, qui peuvent fonctionner grâce à la chaleur résiduelle et moyennant une faible consommation d’électricité.

Systèmes hybrides

Combinant les technologies de dessalement thermique et l’osmose inverse, les systèmes hybrides permettent, dans certains cas, d’optimiser les coûts de production d’eau.

 

Des solutions technologiques pour chaque étape du dessalement par OI

Les récentes avancées en matière de technologies et de surveillance des procédés et installations ont considérablement amélioré l'efficacité énergétique des systèmes de dessalement, permettant ainsi une réduction du coût de production de l'eau et une amélioration significative de l'empreinte environnementale.Des progrès majeurs dans le prétraitement de l'eau brute, étape indispensable pour éviter d'endommager les membranes, ont également permis d'améliorer les coûts de production et d'accroître l'efficacité et la durée de vie des membranes. Parmi ces avancées, notre procédé de flottation rapide Spidflow® et nos filtres combinés contribuent tous deux à protéger les membranes tout en permettant de réduire l'empreinte des usines de dessalement d'eau de mer par OI.

Veolia Technomap Desalination

Notre dernière innovation en technologie d’OI, le Barrel™, est un système de dessalement livré sur site en module prêt à fonctionner. Sûr, compact et connecté, il répond aux défis et aux attentes du marché du dessalement tout en produisant une eau douce conforme à toutes les normes de qualité de l'eau.
Également adapté à la réutilisation de l’eau et aux applications d’osmose inverse basse pression (OIPB), le Barrel permet d’importantes économies tant en termes d'investissement que d'exploitation.

SIDEM Veolia Barrel

 

Créer de la valeur grâce à des technologies de dessalement plus intelligentes

Nous sommes conscients des défis qui se posent aux exploitants et gestionnaires d'installations membranaires, qu’il s’agisse d’éviter les arrêts non planifiés ou d’optimiser le programme de maintenance de leur installation pour faire gagner du temps aux opérateurs et minimiser les temps d'arrêt. Les systèmes d'osmose inverse peuvent être très sensibles aux modifications dans l'environnement opérationnel, d'où la difficulté pour votre équipe d'évaluer l'état réel de colmatage et de vieillissement des membranes.

Pour surmonter ces défis, votre équipe d'exploitation doit surveiller efficacement l'état de votre système et anticiper d'éventuelles déviations. Avec Smart Membranes, nous avons réuni notre expertise des procédés et l'intelligence artificielle afin de normaliser et de prévoir l'évolution des paramètres opérationnels stratégiques. Nous fournissons en temps réel des évaluations fiables pour confirmer l'état de colmatage des membranes et permettre à votre équipe d'exploitation une prise de décision proactive et fondée sur des données probantes.

 

Water recovery picto white

Atténuation des risques

Évaluer en temps réel l’état de colmatage des membranes pour anticiper les dérives de performance et intervenir à temps pour éviter les arrêts non planifiés.

VEOLIA WATER TREATMENT PLANT  white picto

Proactivité

Optimiser la planification de la maintenance grâce aux fonctions prédictives de Smart Membranes.

Veolia data white picto

Optimisation du temps

Gagner du temps en accédant aux données et indicateurs normalisés en temps réel.

 

Desalination container

Subvenir aux besoins en dessalement des municipalités et des industries 

Nous avons construit dans le monde entier des centaines d’usines et de systèmes de dessalement, produisant de l’eau douce pour les besoins municipaux et industriels. Nos projets phares les plus récents incluent l'usine Al Dur 2 à Bahreïn, celle de Rabigh 3 en Arabie saoudite et celle d'Umm Al Quwain IWP aux Émirats arabes unis.

OMAN SUR VEOLIA

OMAN SUR

Approvisionner en eau potable plus de 600 000 personnes.

Depuis 2007, Veolia a construit et exploite l'usine d'osmose inverse d'eau de mer de Sur, en collaboration avec Oman Power and Water Procurement Company (OPWP). Le partenariat que Veolia entretient avec Sharqiyah Desalination Company nous a permis de tester et de mettre en œuvre nombre d’innovations en matière de développement de procédés, mais aussi de consommation d'énergie et d’empreinte environnementale.

DESALINATION FOR PETROCHEMICAL COMPLEX CS

ARABIE SAOUDITE

Sadara : dessalement pour un complexe pétrochimique.

Sidem s'est vu confier par Marafiq la conception, la fourniture, la construction et la mise en service d'une usine de dessalement d'eau de mer par OI et ultrafiltration, baptisée Jubail II. Mise en service en 2016, elle est exploitée par Veolia depuis décembre 2016.

Découvrez nos technologies de traitement d’eau en dessalement

Nos technologies de pointe contribuent à réduire le manque d’eau.

Un système d’osmose inverse basse pression sûr, compact et connecté. Son approche « plug and play » garantit sa mise en œuvre en un temps record tandis que ses capteurs numériques intégrés permettent un contrôle à distance.
Des systèmes d'osmose inverse pour la production d’eau pure, le dessalement de l’eau de mer et des applications efficaces de réutilisation de l’eau.
Procédé de flottation rapide (DAF) pour traiter les eaux de surface contenant des particules de faible densité, des algues et des matières flottantes (graisses, huiles, etc.).

Vous souhaitez plus d’informations sur nos technologies de dessalement ?

 

Les procédés permettant de dessaler l'eau de mer et de la rendre potable existent depuis des décennies mais, ces dernières années, des innovations ont considérablement amélioré leur consommation d'énergie et leur empreinte environnementale. Les océans représentent pour l'humanité une formidable ressource, vitale dans les régions pauvres en eau, et nous sommes désormais en mesure de l'exploiter de manière plus durable.

Vincent Baujat picture

 

Vincent Baujat

PDG SIDEM 

Contactez Vincent sur son profil LinkedIn

Plus de services pour nos clients du secteur du dessalement

Des outils digitaux, associés à l'expertise de Veolia, qui rendent tous vos procédés de traitement d'eau plus intelligents, plus sûrs et plus durables.
Assurer le bon fonctionnement de vos installations de traitement d’eau (eau potable, eau de procédé, eaux usées et eau des utilités)
Location d'actifs pour soutenir vos activités sur site, pour vos besoins temporaires ou à long terme en traitement de l'eau, 24h/24 et 7j/7.
Des produits chimiques de spécialité haute performance, des équipements de dosage et de régulation innovants, et le soutien connexe de nos experts.

FAQ sur le dessalement 

Quelle quantité d'eau provient du dessalement ?

D’après l’Association internationale de dessalement (IDA), la capacité de dessalement installée cumulée dépasse aujourd'hui les 100 millions de m3/jour. Près de 60 % du dessalement est destiné à la consommation humaine. On estime que quelque 300 millions de personnes en dépendent pour leur consommation d'eau quotidienne.
Le Koweït, par exemple, enregistre une pluviométrie moyenne de 110 mm par an et produit presque 100 % de son eau douce par dessalement.

Depuis quand dessale-t-on l’eau de mer ?

Le soleil le fait depuis toujours... par évaporation engendrant des précipitations.
Au début des années 1900, les navires à vapeur ont été équipés d'évaporateurs en vue de produire l'eau d'appoint des chaudières. Les unités de dessalement ont d'abord été utilisées à bord, puis se sont largement développées avec la croissance des pays de l'OPEP (1970). La capacité des installations a considérablement augmenté au cours de cette période, passant de quelques centaines de mètres cubes par jour dans les années 1960 à des centaines de milliers de mètres cubes par jour pour les plus grandes usines de dessalement actuelles.

La qualité de l'eau de mer a-t-elle un impact sur l'eau dessalée ?

Les procédés de distillation ne sont pas sensibles à la qualité de l'eau de mer. Une filtration de 0,5 mm, une chloration et un traitement antitartre et antimousse adapté suffisent à garantir une qualité d'eau stable dans le temps, en particulier avec le procédé de distillation à effets multiples (MED) à basse température. Les bactéries et les organismes pathogènes sont généralement détruits par ces procédés. Quelques substances peuvent être transférées lors du processus de distillation, ce qui peut poser problème  lors du mélange avec la vapeur condensée, si une solution de filtration de l'eau de mer n'est pas mise en place en temps utile.


Les procédés membranaires sont plus sensibles à la qualité de l'eau de mer. Selon les conditions saisonnières, la qualité de l'eau de mer peut être influencée par les paramètres météorologiques ou par l'activité biologique. Les systèmes de prétraitement doivent donc être conçus pour supporter ces conditions et empêcher le biocolmatage, c'est-à-dire le colmatage des membranes par des bactéries.

Les usines de dessalement polluent-elles ?

Les usines de dessalement rejettent en mer de l'eau légèrement plus concentrée, appelée saumure. La teneur en sel de la saumure est d'environ 60 g/l contre 40 g/l pour l'eau de mer. La température de la saumure rejetée est légèrement supérieure – de quelques degrés Celsius – à celle de l'eau de mer. Cette concentration de sel et cette température en excès s'atténuent rapidement à proximité du point de rejet.

L'eau de mer est chlorée à l'entrée de l'usine pour éviter le développement d'algues et de coquillages à l'intérieur de la tuyauterie. Le chlore est dosé avec précision pour éviter qu'il reste du chlore actif en sortie de l'installation.

Les additifs antitartre et anti-mousse sont également ajoutés à l'eau de mer entrant dans l'usine, les doses étant de l'ordre de quelques grammes par tonne. Une fois qu'ils ont réagi à l'intérieur de l'installation et du fait de leur grande dilution, ils ne présentent aucun risque de pollution en sortie d'usine.

Les unités de dessalement sont souvent installées dans des zones protégées au niveau environnemental sans que cela ne pose de problème particulier.

En soit, une usine de dessalement ne génère pas d'autre rejet dans l'environnement. Elle peut toutefois être combinée à une centrale électrique. Les rejets de telles installations sont contrôlés par des normes environnementales. Ces installations combinées offrent le meilleur rendement et minimisent l'impact global de la production d'eau et d'électricité sur l'environnement.

Ressources techniques

Consultez ci-dessous des contenus sur ce thème. Si vous ne trouvez pas exactement ce que vous recherchez, merci de nous contacter.

Brochure

PDF
Filtre DAF - Flottation rapide et filtration média combinées pour le dessalement d’eau de mer par OI - SpidflowⓇ Filter (EN) (8.86 Mo)

 

Videos